Le Voyageur des âmes

La passion du voyage à travers les humains

Un saut en Tunisie

Tunis-Tunisie

Un petit saut en Tunisie que je ne connais pas encore. En fait, c’est ma première visite en terre d’Afrique du Nord, une région que je promettais de profiter un jour. Mais voici mes impressions en cette première journée.

L’Afrique du Nord, région millénaire, ou depuis des centaines d’année, voire des milliers d’années, a une histoire si riche. Donc, en fait, c’était important pour moi de vraiment y être. Et commencer par Tunis, est assez symbolique. Terre de l’ancienne Carthage, ville des marchands phéniciens de l’Antiquité, peuple qui a combattu l’Empire Romain pendant des centaines d’année, avant de se plier eux aussi à l’Empire en 149 avant JC. Mais bon, pour le moment, je ne peux vous en parler plus que ce que Wikipédia en dit. Car les ruines de Carthage sont assez loin du centre ville de Tunis où je suis. Mais c’est dans ma liste. Je vous en parlerai plus lors d’une prochaine fois.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tunis

Cette fois, je suis tout près de la Médina, le quartier arabe de Tunis, inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 1973. Très intéressant car en fait le centre ville de Tunis me semble à l’image de ce pays bigarré: la Médina arabe, le Centre colonial et la périphérie moderne.

La Médina est d’architectures arabe. Fondée en 698 autour la mosquée Zitouna, où il n’y a pas de géométries dans les rues (ou plutôt les ruelles) qui s’enchevêtrent les unes avec les autres. Un véritable labyrinthe de minuscules rues, avec bien sûr, une multitude de marchands. Malheureusement, la seule journée que j’avais pour y aller c’était le dimanche matin c’est jour de repos, contrairement à de nombreux pays à culture islamique le repos est le vendredi. Mais malgré ce repos, quelques commerçants ouvrent leur échoppes où l’on vend absolument tout, et tout. En passant par les vêtements, les épices, la nourriture, les bijoux, les jouets, les parfums, les huiles essentielles, les articles de cuisine, et bien sûr les tapis. Le marché ici, ce n’est pas uniquement une nécessité, c’est une culture et ce depuis des millénaires. Et les Tunisiens, le commerce ils l’ont dans la peau.

Déambuler dans ces petites ruelles est vraiment agréable, et pour les plus peureux d’entre vous, je dirais parfaitement sécuritaire en conservant des règles de sécurité de base, c’est à dire, ne pas exposer ses richesses, et garder un œil sur le sac à dos et votre porte monnaie. Mais autrement, tout est bien. Par contre, les tunisiens sont des marchands, et je me souviendrai toujours de ce que mon ami Claude m’a dit un jour, ici nous sommes la minorité visible, malgré les efforts pour se fondre dans la population. Donc, nécessairement, nous sommes très souvent sollicités comme je l’ai vu en Thaïlande ou au Cambodge. Il faut par contre être plus ferme qu’avec d’autres cultures que j’ai connues avant. Si on veut acheter, on joue le jeu de la négociation, mais si on ne veut pas acheter, il faut le dire clairement, avec tact, mais fermement. Alors dans ce cas, ils sont gentils et te laisse tranquille. En fait, c’est un code, on joue le jeu ou on ne le joue pas. On ne s’amuse pas à négocier pour le plaisir.

Aujourd’hui en ce dimanche, je n’ai pas pu visiter la fameuse mosquée de Zitouna. Pour les non musulman, il est possible de visiter la cour, qui semble vraiment très belle, mais nous ne pouvons aller dans la salle des prières. Mais, ce dimanche il semble qu’il n’y avait pas de visite. Je n’ai pas trop compris, mais j’y reviendrai un autre moment, et nous verrons.

Aujourd’hui, la Médina est aussi agréable, car selon ce que j’ai compris, c’est l’un des cœurs historiques à saveur arabe qui n’a pas vécu de catastrophe depuis sa fondation, contrairement à des cœurs comme Alger, Palerme ou Naples. Donc, la Médina se transforme peu à peu depuis plus de 1500 ans, tous en gardant cette authenticité. Ici la vie moderne et ancienne ce côtoie dans cet heureux désordre organisé. Autre élément, contrairement à d’autres centres historiques comme Carcassonne, la Médina est un lieu de vie, pas uniquement une trappe à touristes. Il y a plus de 100 000 personnes qui y vivent, ce qui représente près de 10% de la population de Tunis. Donc, au dessus des échoppes, en ce dimanche de congé, on entends les familles, la télévision et la vie normale de tous les jours.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Médina_de_Tunis

Le Centre occidental est aussi très intéressant. Bâtit par les colons français et italien au XIXe siècle, une architecture coloniale très jolie. Bâtit tout autour la Médina, ici les rue sont géométriques, avec tracé en quadrilatère, et rond point typiquement européens. Ici de grandes avenues, avec des arbres biens taillés, et des boutiques de luxes. J’ai eu l’occasion d’y marcher un petit peu en ce dimanche matin.

Et finalement, un peu loin, dans les quartiers entourant l’aéroport, vient maintenant les immeubles modernes, ou les places économiques se développe dans cet environnement moderne de la Tunisie. Ici, la vie économique moderne a pris sa place, cette tête de pont financière et économique prépare l’avenir non seulement de la Tunisie, mais aussi de l’Afrique Sahélienne au complet.

Le contraste est évident et amusant en ce dimanche d’hiver. Car ici, bien qu’il fait 12 degré c’est l’hiver. Et comme les tunisiens sont habitué aux chaudes journée, 12 degré c’est la température pour porter les manteaux de fourrures, les doudounes et même les « Canada Goose » les manteaux à saveur canadienne que tous les européens bien bobo portent.

Finalement, la musique fait toujours parti des visites culturelles, j’aime bien écouter les postes locaux pour écouter la musique moderne, celle que les gens écoutent tous les jours. Ici, je vous recommande Mozaique FM, que vous pouvez écouter via ce lien

https://www.tunisie-radio.com/mosaique-fm

Quelques mots sur la langue. Ici, l’arabe est bien sûr la langue de base, mais tous le monde parlent aussi le français. Ce qui fait que lorsque l’on écoute les gens parler, on y reconnaît un mélange d’arabe tunisiens, ( qui est différent de l’arabe d’ailleurs) et du français. C’est bien amusant de voir ce mélange de mots, que l’on entend tant à la radio que dans la vie de tous les jours. Donc, on entends par ci par là, des conversations en français, et ici, l’anglais n’est pas encore omniprésent comme dans d’autres endroits que j’ai visité.

Voici quelques photos pour vous faire vivre ce matin du 12 janvier, soit deux jours avant la fête nationale du 14 janvier, en référence à la révolution de jasmin de 2011.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Révolution_tunisienne

Bonne journée à vous

Besslama!

Steph

La vue de l’hôtel à côté de la Médina
L’opéra
La tour sur la place du 14 janvier 2011. Magnifique.
Une magnifique sculpture devant un hôtel. J’ai appris plus tard que la sculpture a été posé vendredi dernier 6 hrs du matin par un regroupement d’artistes qui cherchaient à embellir le centre-ville sans les autorisations officielles. Elle signifie « La Paix » en arabe.
Il fallait commencer par le repas du vrai monde. Un couscous merguez aux légumes. Une petite sauce de piment, et un petit mélanges d’herbes, persil et assaisonnement. Et bien sûr, les meilleures olives d’Afrique 🙂
Le présentoir à Gellato. L’Italie proche a son influence. Et bien sûr ouvert même si il fait 12 degrés.

L’entrée de la Médina
J’ai trouvé cette photo de l’entrée de la Médina dans l’hôtel. Je trouvais cette photo fort intéressante car elle témoigne d’une autre époque.
Ici un gentil guide mais qui en fait est un peu un rabatteur. On voit souvent ce genre de personne dans plusieurs pays. Le monsieur nous propose ses services en nous offrant de faire le tour. Mais en fait, il nous mène vers des amis à lui qui lui redonneront une commission si j’achète quelque chose. Mais bon, pas très méchant mais il faut le savoir.
Plusieurs portes sont magnifiques dans le Medina. On m’a dit que le nombre de mains (cognoirs) témoignent du nombre de famille. Ici 3 familles y vivent.
La Médina est remplie de ces petites corniches qui permet d’être dehors sans vraiment l’être.
La culture du tapis est très forte. En fait on comprends que dans les temps anciens un tapis valait plus que son poids en or. Donc posséder un tapis de qualité est signe de richesse. Ils sont fait en pools de moutons, de chèvres ou de chameaux.
La pose obligatoire devant deux minarets. Celui de la mosquée Zitouni que j’en n’ai pas pu visiter. Mais si vous voyez à gauche, il y a en un autre qui est octogonale. C’est une mosquée d’inspiration turque qui est octogonale. Les autres carrée sont d’inspiration arabes.
Voici quelques photos du décor de la Medina et des échoppes.
Les peaux de laine
Les mosaïques sont magnifiques
Cet arbre est gigantesque. Il faisait au moins 3 mètres de diamètre
La pose obligatoire.
Un des immeubles étranges de la troisième couronne
Et finalement le Tunis touristique
Et pour finir la vie de tout les jours avec un papa et son fils
Bonne fin de journée!

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2021 Le Voyageur des âmes

Thème par Anders Norén

Translate »
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Pinterest
Instagram