Le Voyageur des âmes

La passion du voyage à travers les humains

Saint-Germain-en-Laye- France- La ville Royale

Lieu de naissance de Louis IV et résidence de celui-ci et de la famille royale Bourbon, Saint-Germain-en-Laye est une très jolie ville à l’ouest de Paris. 

Il y a bien sûr le château qui est, il faut le dire, assez impressionnant. Ce château a tout du Château royal. Voici comment le site web du château elle présente. 

« Résidence royale depuis Louis VI le Gros, au XIIe siècle, Saint-Germain-en-Laye fut à la fois un séjour de plaisance et un lieu de pouvoir des rois de France.

De nombreux édits royaux ou traités ont été signés à Saint-Germain-en-Laye, jusqu’au traité de 1919 qui mit officiellement fin à la guerre avec l’Autriche.

Saint Louis résida souvent ici et nous légua la chapelle gothique. François Ier construisit, sur les fondations du vieux château de Charles V, un palais Renaissance. Henri II et Henri IV bâtirent à côté un second édifice, dit le Château-Neuf, qui était situé à l’emplacement de l’actuel Pavillon Henri IV.

Le Roi-Soleil naquit à Saint-Germain en 1638 et y passa, à partir de 1666, l’essentiel des premières années de son règne personnel, avant son installation à Versailles en 1682.

Même un roi d’Angleterre en exil vécut là avec toute sa cour ! Louis XIV prêta en effet le Château-Vieux (celui de François Ier) à Jaques II Stuart à la fin du XVIIe siècle.

Puis, délaissée, la résidence royale traversa de sombres années : le Château-Neuf fut rasé, le Château-Vieux devint un pénitencier militaire.

En piteux état et promis à la destruction, il fut sauvé grâce à la création, par Napoléon III, d’un musée d’archéologie. »

https://musee-archeologienationale.fr/histoire-du-chateau-0

*** 

Le château lui-même est impressionnant de l’extérieur comme vous pourrez le voir sur les photos. Mais l’intérieur a été transformé en musée ce qui lui donne à mon avis, beaucoup moins de charme. Nous sentons bien les murs originaux faits de briques et de motif, mais visiblement toutes les boiseries ne furent probablement pas sauvées. Il y a bien un effort fait afin de restaurer les matériaux nobles (tel que le bois des présentoirs), mais il ne reste pas grand-chose qui fait référence aux années de gloire royale qu’il a vécu. 

Par contre, le musée de l’archéologie lui vaut le détour. Particulièrement centrées sur l’archéologie en France des origines de l’humanité en France jusqu’au début de l’époque des Mérovingiens avec Clovis au 4e siècle, nous passons devant d’innombrables pièces d’archéologie rapportées de partout en France.  

Une des pièces maîtresses du musée est une petite sculpture de 5 cm faits en ivoire qui daterait de 25 000 années. On y voit clairement la sculpture d’une femme avec une capuche. Vraiment assez impressionnant. 

Le reste de la collection est assez intéressante dans l’ensemble, racontant la vie des gens ordinaires, en passant par les bijoux, les armes, les éléments de la vie de tous les jours, en pierre ivoire, bronze, fer ou or.  Un beau retour dans le temps. 

***

Autres éléments intéressants; les efforts qu’a fait Napoléon III pour s’inscrire dans la postérité.  On sait que Napoléon Ier a construit sa gloire culturelle avec ses campagnes en Égypte. Napoléon III, son neveu veut lui aussi construire son nom dans les grands rois. C’est ainsi qu’il entreprend des travaux gigantesques au milieu du XIIIe siècle afin de retrouver les traces de Vercingétorix. 

Il a ainsi réécrit l’histoire, utilisant l’un des plus anciens documents de propagande comme base, soit « La Guerre des Gaules » écrite par Jules César lui-même. Nous savons aujourd’hui que l’essentiel de ce que nous connaissons aujourd’hui sur les Celtes et les Gaulois vient en grande partie des écrits de Jules César. 

Jules (comme l’appelait Astérix) avait besoin des fonds du Sénat romain pour financer ses campagnes coûteuses à l’étranger face à cet ennemi coriace qu’étaient les Gaulois Celtes. À la base, le Sénat romain hésitait à soumettre les fonds pour important demandé pour cette guerre interminable. Alors César et ses acolytes ont changé de stratégie. Ils ont trouvé le contre-pouvoir par le peuple. 

Bien avant Twitter, César a écrit ses chroniques qui étaient publiées par la suite, et lues publiquement dans les aires communes de Rome. (cela ne vous rappelle pas un certain Président qui utilise twitter pour passer ses messages…) Ainsi, le peuple trouvant les aventures fantastiques et remplies d’excitation, ils ont fait pression sur le Sénat romain pour que les fonds soient alloués.  Ce qui fut fait.  Mieux encore, César en a fait un ouvrage complet, qu’il en a vendu largement après ses batailles à des milliers d’exemplaires. 

Nous savons aujourd’hui que ces chroniques sont certainement romancées, mais elles restent aujourd’hui l’un des documents de référence les plus importants de l’époque. Mais comme ce document a perduré dans le temps, pas uniquement parce qu’il a été écrit de la main de César, mais aussi parce que nombreux Romains ont acheté cette version de l’histoire et ces très nombreux livres sont devenus la référence de l’époque. Ainsi, le volume reste…

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Gaules

*** 

Mais pour revenir à Napoléon III, il avait besoin lui aussi de mettre le pied dans la postérité, en s’accrochant à un personnage emblématique. 

C’est ainsi qu’est né le mythe de Vercingétorix.  Entreprenant des recherches monumentales, Napoléon met à profit tous les meilleurs scientifiques de l’époque afin de retrouver ce personnage gaulois, hargneux et sale, mais un grand combattant fier selon César. Lui et son équipe entreprennent des travaux titanesques afin de retrouver le fameux lieu de la bataille d’Alésia, qui scella la fin de la résistance gauloise, mais aussi le siège de Gergovie, lieu de victoire de Vercingétorix et ses valeureux gaulois. 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Siège_d’Alésia

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Siège_de_Gergovie

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Vercingétorix

Les résultats des recherches furent mitigés scientifiquement, car malgré toutes les recherches, les lieux précis des batailles d’Alésia et de Gergovie ne furent pas découvert et malgré la suite des travaux, nous ne savons toujours pas avec précision les lieux des batailles.  Aussi, personne n’a retrouvé des artéfact précises ayant appartenu à Vercingétorix.  Mais elles furent magistrales tant qu’à découvrir la culture des Celtes de l’époque.  Ainsi, à défaut de retrouver les traces exactes du héros et de ses batailles, nous en avons créé une réalité.  Donc, le livre « Vercingétorix » fut édité en des milliers d’exemplaires, et l’est encore aujourd’hui.  Certes, cette version aussi est romancée, et probablement un effort de propagande de Napoléon III.  Mais au niveau de l’opinion publique, cet ouvrage fut aussi, comme l’ont été les écrits de César, d’un grand succès pour les Français. Enfin un héros ancien est né et lui il est tout ce qu’il y a Français. Fini les dieux grecs ou romains, on a maintenant notre roi ancien gaulois, donc français. 

Ainsi, ce n’est pas d’hier que l’on essaie de réécrire l’histoire et de transformer les nouvelles. Donc au final, les « fake news » existent depuis bien longtemps. 😉

Pourquoi je vous parle de César et de Vercingétorix en cette visite de Saint-Germain-en-Laye ?  Mais c’est justement cette histoire et les efforts de Napoléon III qui ont sauvé le Château de la destruction. Aujourd’hui, c’est grâce à ces efforts colossaux que presque 200 ans plus tard, nous pouvons voir ces lieux, le visiter et en profiter.  

À ce sujet, j’ai lu « la Guerre des Gaules » et « Vercingétorix » en parallèle.  C’est un exercice fort intéressant que je vous recommande si le sujet vous intéresse.  Et l’on voit bien les différences entre les deux documents de propagande.  Mais comme on dit, la vérité dans ces deux cas, n’existe pas.  On lit bien la vérité de celui qui l’écrit et ce qu’il veut nous faire comprendre.  Mais il faut rester critique et garder en tête le but de l’auteur, tout comme bien des politiciens, et plus particulièrement au pays de l’Oncle Sam.   

***

Aujourd’hui, Saint-Germain-en-Laye est une banlieue chic de Paris.  À un jet de pierre des tours de la Défense, lieu des affaires et de la finance, un grand nombre de gens d’affaire et d’expatriés y habitent dans ces maisons plus ou moins cossues.  Et la balade en ce dimanche d’hiver est fort agréable. 

Allez, je cesse de parler, je vous laisse regarder les photos

Ciao ciao les amis et bon dimanche!

Saint Germain est situé dans le département des Yveline. La végétation est beaucoup plus présente qu’à Paris.

Stéphane

Le Chateau Vieux aujourd’hui. Assez magistral
Ce dimanche, il y avait un attroupement de chevaux. C’était vraiment cool 
Voici le devant. Désolé de la distorsion du Grand Angle, mais je ne pouvais pas le prendre normalement!
Les escalier avec les briques rouges
Ici un squelette d’un Megaceros, disparu il ya environ 11 000 ans
Voici toute la finesse de la sculpture sur l’ivoire. Environ 12 000 années
Voila la fameuse dame à capuche. 25 000 ans et pas une ride!
Voici une idée de l’aménagement des pièces. Elles sont assez petites, ce qui leur a permis de traverser le temps
Observez les détails de la sculpture sur os. Encore une fois, des oeuvres qui dates d’au moins 10 000 années.
Pas mal l’effet. En fait la sculpture est toute petite. Je dirais 2 cm
Voici Vercingétorix, version romancé. En fait, cette sculpture est la version miniature commandée par Napoleon III. L’originale devait avec 25 mètres de haut. 
Les Mérovingiens sont les premiers « vrais roi de France » avec Clovis. C’est le premier roi qui a unifié une bonne partie du territoire de la France et ce qui est aujourd’hui le nord de l’Allemagne. En fait, selon ce que j’ai pu voir, ils vivaient « pas mal comme les romains »
A ce sujet, voici l’un des bijoux du musée; cette magnifique mosaïque qui date justement de l’époque Mérovingienne.
Voici quelques maquettes de bâtiments pro romains de l’époque Mérovingienne.
Voici la salle de bal. Jolie, mais en fait, on n’y sent pas l’histoire du chateau
Le territoire du premier « Roi officiel des Francs » Clovis.
Voici La Chapelle restaurée. Pour le moment, elle fait un peu nue à mon avis. Mais cela a l’avantage de mettre en évidence la magnifique Rosace
La cour intérieure est magnifique
Photo obligée !
Dans la ville il y a un grand nombre de ces demeures qui témoignent du passé bourgeois ou aristo de l’endroit 
quelques images des rues avoisinantes
Regardez le blason a haut a gauche…
Oui, c'est le signe du lieu de naissance de Louis IV. le 5 septembre 1638... Une vierge comme moi :-)
Oui, c’est le signe du lieu de naissance de Louis IV. le 5 septembre 1638… Une vierge comme moi 
🙂
Et les jardins à la francaise. On raconte qu’à l’époque de Louis XIII, ces jardins étaient surtout des potagers en carré, pas très joli. C’est Le Notre, grand paysagiste de Versailles qui a tout enlevé pour y faire ce que nous appelions aujourd’hui, des jardins français, en opposition aux jardins anglais qui sont plutôt dans le désordre, et plus naturel. Les jardins français sont caractérisé par des coupes franche, géographique… On aime ou on n’aime pas
Ce qui est bien aujourd’hui est que maintenant ces lieux jadis réservé aux classes supérieures sont maintenant démocratisé. En ce dimanche d’hiver, les français y sorte faire les balades, et profite de ces espaces verts.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2021 Le Voyageur des âmes

Thème par Anders Norén

Translate »
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Pinterest
Instagram