Lac Inlé- Une arrivée sur l’eau

Après une heure de taxi, deux heures d’attente à l’aéroport, un retard d’une heure de l’avion, un vol d’une heure trente, une autre heure de taxi et une dernière heure de bateau, je suis au paradis encore une fois. Mais cette fois, sur le magnifique Lac Inle. 

J’ai décidé de loger en plein centre de ce village sur pilotis, dans le lac, ou les rue sont les canaux, et les maisons sur pilotis. De plus, un calme avec les grillons et les grenouilles. 

Et cerise sur le sunday, un coucher de soleil directement de mon lit, ou je vous écris. 

je vous raconte donc la petite histoire de ce transit vers ce lieu de paradis.

L’avion sur la piste déserte de Heho
Mon chauffeur
Il s’exécute à la manoeuvre de la rame avec la jambe
Les enfants qui nous saluent au passage. On voit bien que la vie du lac est essentielle pour tous. Il sert à la fois de lieu de nourriture, de soins, et d’espace communs.
Ici l’installation afin de creuser les canaux.
Le calme du lac
Et le moins calme
Et vous y voyez l’alimentation électrique
Le transport pour se rendre à la maison. ici pas de rues, les canaux sont les moyens de transport. On le verra un peu plus lors des prochaines publications.
Voici ma maison
La vue de la fenêtre de la chambre
La chambre. Magnifique
Le pêcheur de ma fenêtre
Et le coucher de soleil
Et le coucher de soleil de mon lit
Et nous avons été reçu comme il se doit, en hôte privilégié
La bande du soir
Please follow and like us:
error