Lac Inlé- Suite et fin

Inle Lake- Myanmar

Les deux derniers jours au Lac Inlé ont été fantastiques. À force de me promener, je me rend compte que c’est à partir du jour 2 ou 3 que les meilleures choses arrivent. C’est aussi ce qui confirme mon goût pour le « slow travelling ». Car après le jour 2 a un endroit, on commence à voir au delà des attractions touristiques et de voir un peu plus de choses, ces petites choses qui rendent la vie plus magique. 

Mais même en voyageant plus lentement, il faut partir, et dire au revoir à des gens avec qui nous avons vécu le quotidien durant quelques jours. Quelques moments de vie, qui la rend spéciale. 

Alors je vous partage ces moments 

Ciao à demain avec des photos de Kalaw et du fabuleux « slow train » que j’ai finalement réussi à prendre.

Le petit matin à Venise
Une petit tour du village en barque. Quelques heures de plaisir et de frousse
Voici le gars « super confiant 🙂 » dans cette petite barque qui ne fonctionne absolument pas comme un canot sur une rivière.
La vie sur pilotis est comme sur la terre. ici la charmante tenancière du petit marché du village.
les toilettes comme dans le bon vieux temps. Il ne faut pas se méprendre, l’herbe flotte sur l’eau, ce n’est pas de la terre autour.
Le tapis de jacinthe d’eau
Thida, la charmante tenancière du gite. On voit très bien que les bateau pour eux, c’est une seconde nature. Ils y vivent depuis toujours
Et on repart, mais à moteur cette fois!
Les pêcheurs traditionnels qui rament avec leur pieds. Une prouesse d’équilibre.

Il fallait que je la fasse cette photo. Elle est devenu le symbole touristique du Myanmar. Ces pêcheurs qui, il y a pas longtemps, pêchaient encore avec ce filet qu’ils déplaçaient avec leur pied.
Caroline, Marie et Christophe avec qui nous avons passé du bon temps à voir le coucher de soleil sur le lac. Et quel coucher de soleil!
Deux italiennes de Milan, maman et fille avec qui nous avons parler avec nostalgie de l’Italie.
La maison de nos hôtes le soir
Franchement une superbe famille, gentille comme tout, avenante, et très maternelle. Franchement, je me suis sentis vraiment privilégié de vivre ces moments magiques avec eux. Et c’était plus que des notes, c’était la famille. Merci.
La famille du gite juste avant le départ, une petite larme à l’oeil, je dois avouer…
Please follow and like us:
error