Le Voyageur des âmes

La passion du voyage à travers les humains

Kampot- Vieille ville et Disney chinois

Aujourd’hui, c’était la tournée en scooter ( maintenant que je suis au Cambodge je dis scooter et non pas motorbike comme au Vietnam). Une très belle randonnée de 150 km à travers la ville de Kampot mais aussi dans le parc Bokor, un parc national ici. Et franchement une belle journée. Je commence a beaucoup aimer ces randonnées à moto, ce qui me rappelle une certaine randonnée dans les Baux de Provence avec ma fameuse mini.

Autrement Kampot est une très belle ville. À ce sujet, bien avant Saïgon, Kampot était au XIIe siècle, alors que les Cham que nous avons vu ensemble à My Soon au Vietnam, faisait du commerce avec ces autres Cham qui vivaient ici. Le poivre de Kampot était réputé déjà à cette époque. Mais nous reviendrons sur l’histoire du poivre lors d’un prochain article du Voyageur. Car le poivre est un élément central dans l’histoire du sud du Cambodge et surtout d’ici.

La vieille ville a gardé un petit quelque chose de l’époque coloniale. Il y a de très jolies maisons anciennes, mais elles ne servent que pour les touristes que ce soit comme restaurant, hôtel, service ect. La plupart des résidents habitent maintenant plus loin. Mais ce n’est pas grave c’est vraiment très beau à visiter.

Sur la route vers le parc (car c’est 10-15 km de la ville) je tombe sur un très beau temple et surtout une horde d’enfants qui vont à l’école le dimanche afin d’appendre l’anglais. Ici l’école Kmer est gratuite, mais l’école anglophone peut coûter jusqu’à 150 USD par mois. Lorsque le l’on compte qu’un cuisinier bien payé fait 250 USD, on comprend que ce n’est pas tout le monde qui peut se le payer. Mais pour avoir parlé entre autre à Sokkhim, elle aimerait beaucoup être en mesure de payer cela à ses enfants.

Ils sont vraiment mignon avec leur uniformes, et comme les vietnamiens, ils viennent te voir ; « hello, how are you? What is your name ». « Bye bye ». Vraiment, j’adore ces enfants curieux.

Arrivé au parc la balade commence vraiment. 50 km dans les zigzag de la montagne, avec une route toute neuve, financée par les chinois qui investissent en masse ici. Car ici, les vrais financiers sont les chinois. Ils mettent des milliards. Shinoukville, jadis la station balnéaire la plus prisée de la côte, est maintenant la propriété complète de plusieurs conglomérats chinois. Ça veut dire qu’en 18 mois, ils ont transformé cette ville afin d’en faire la prochaine destinations prisée des chinois. Les restaurants sont maintenant adaptés pour eux, casinos, karaoke. Tout. Un peu comme l’a été Cuba pour les Américains dans les années 50. Ceux qui ont été à Shinoukville avant ne reconnaîtront plus l’endroit. Même les baroudeurs locaux le disent. En fait ce n’est pas triste. Le Cambodge a cruellement besoin d’argent et les chinois, contrairement aux occidentaux, ne demandent rien aux politiques pour le faire. Ça aussi nous y reviendront.

Pour la balade, je suis arrivé devant un immense bouddha avec une cérémonie de mariage. Je suis resté à l’écart. Mais c’était très beau.

Et finalement la concrétisation de l’emprise chinoise. Juste à l’orée du parc, un autres conglomérats a acheté deux montagne où ils feront un GI-GAN-TES-QUE resort avec quelques centaines de bâtiments, des maisons, des casinos, des restaurants. C’est comme un MEGA Walt Disney.

Le Cambodge aussi change. Et d’une vitesse difficile à décrire avec des mots. En fait, je n’ai jamais vu cela, ni à la télé, ni dans les revues. En fait le Cambodge est la même place que le Vietnam avait il y a 8 ans.

La différence est que les intérêts sont chinois.

Intéressant. Voici les photos avec les explications.

Ciao ciao

Stephane

La bécane est prête
Le motard est prêt. On décolle!
le paysage du matin
Ici sur les rives de la rivière les bateaux restaurant. C’était mon plan hier soir, mais j’ai fait une crevaison en arrivant. Donc je suis resté dans mon beach resort!
De très belles maisons coloniales
Un mariage en pleine ville
la route vers une école
le temple dans la cour de l’école.
les élèves de l’école
Nous arrivons au parc national. C’est l’entrée du parc
La version cambodgienne des BBQ
Le Bouddha veille l’horizon
Lorsque l’on parle de Walt Disney Chinois, voici le plan grandiose
Les chinois font leurs routes avant leurs bâtiment. Alors partout il y a des routes de bétons qui mène nulle part.
Maintenant, nous visitons la maison d’un belge très sympathique, dont j’ai parlé un peu. Stéphane Devos,, ancien journaliste établi ici depuis de nombreuses années a installé son petit hameaux ici.
Quelques vues du hameau de Stephane
Pour finir, les bateaux de pêcheurs qui quittent la rivière pour la mer à la brunante.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2021 Le Voyageur des âmes

Thème par Anders Norén

Translate »
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Pinterest
Instagram